Une exécution ordinaire – Marc Dugain

Editions Gallimard – 01/02/2007

C’est un film (si tu es arrivé(e) sur ce blog par ce biais, je crois que tu peux repartir…). C’est aussi un roman. C’est surtout un superbe roman. Marc Dugain, je le connaissais: c’est l’auteur de La chambre des officiers qui narre si bien l’histoire de gueules cassées fracassées par la guerre.

Marc Dugain…J’ai un peu triché, je suis allée consulter sa page Wikipédia qui indique qu’il nous régale de ces histoires depuis 1999. Voici donc la raison pour laquelle je ne l’ai pas lu à l’adolescence, je suis passée à côté et n’ai découvert l’auteur que bien plus tard (je ne saurais vous dire quand…).

La trame de ce roman paru en 2007 est construite autour d’un fait assez récent: en août 2000, un sous-marin nucléaire russe fait naufrage lors d’un exercice, en mer de Barents. 118 marins périssent.Vania Altman ferait partie des derniers survivants.

Mais Marc Dugain ne se centre pas sur cette tragédie: il porte un regard sur l’Histoire de la Russie depuis Staline. Les personnages sont abordés sous l’angle de la petite histoire, souvent dépeints par la narrateur, Pavel Altman, un professeur d’histoire juif remercié.

Le début du roman raconte l’histoire de sa mère, Olga Ivanovna Atlina, médecin dans un hôpital, se fait enlever puis réapparaît. Que lui est-il arrivé? Elle a été conduite dans les couloirs secrets du Kremlin et a rencontré…Staline en personne. Qui lui a ordonné d’exercer son pouvoir de guérisseuse magnétiseuse pour soulager ses douleurs. Et de se séparer de son mari, un physicien désabusé qui ne survit que par l’amour qui le lie à sa femme, sous peine de connaître les hivers sibériens. Tout cela se termine avec la mort de Staline, en 1953, mari et femme se retrouvent et un fils né quelques années après.

Une deuxième partie du roman nous emmène en Allemagne de l’Est. Un espion du KGB, Vladimir Plotov est mis à l’épreuve. Il est chargé d’approcher une Allemande de l’Est, soupçonnée d’espionnage. Son portrait est fait par deux militaires, témoins de son ascension et de son parcours. Le personnage Plotov semble être un clone de Vladimir Poutine, futur président.

Puis on en vient à la famille Altman. Pavel évoque son quotidien: sa femme qui n’a plus toute sa tête suite à un accident, la mère de celle-ci, sa maîtresse mais aussi ses enfants: Anna, journaliste et Vania, engagé dans la marine. Vania est « le » fils disparu, ils ont reçu une indemnité « en compensation ».

Mon avis sur ce roman

On arrive au coeur de l’histoire: celle du naufrage du Koursk, l’Oskar dans le roman.On découvre là aussi un monde corrompu, à l’échelle de la société, où les influences politiques se font et se défont. Après avoir lu les lignes montrant un Anton, meilleur ami du narrateur, d’un courage exemplaire (il savait qu’il allait mourir),on en arrive bientôt aux dernières heures de Vania. Dugain raconte, c’est d’un réalisme glaçant. Il dénonce aussi: Poutine savait mais n’a rien fait. Déliquescence de toutes parts de la Russie. Les hypothèses sur les causes du naufrage resteront…

Dugain maîtrise les codes de la narration historique, il fait prendre de l’étoffe aux personnages au fil de la narration. Ses descriptions nous font vivre l’Histoire. C’est un roman superbement bien écrit.

Petit bémol: j’ai mis du temps à entrer dans la narration. J’ai attendu de savoir quel était le rôle des deux militaires, dialoguant en prenant mille précautions. Je me suis un peu perdue dans leurs interminables conversations…Heureusement, ensuite, je n’ai pas décroché: le personnage de Pavel est intéressant, à la fois dans ce qu’il montre, un homme seul, blessé, que la vie n’épargne pas et dans ce qu’il nous fait découvrir: la vie de ses parents et de ses enfants…

Une exécution ordinaire est donc à lire et à relire…pour découvrir de nouveaux aspects la seconde fois.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s