Un monde à portée de main – Maylis de Kérangal

Editions Gallimard – 16/08/2018-288 pages

Ils sont trois. Trois amis: Paula, Kate et Jonas. Ils ont fait leurs études à l’Institut de peinture de Bruxelles, ils ont appris la technique du trompe l’oeil, l’art de l’illusion, pour devenir peintres en décoration puis sont restés en contact. C’est de l’univers quotidien des trois amis dont il s’agit dans ce roman. Ils apprennent pas à peu leur métier et l’art se retrouve à chaque page, mois après mois.

Maylis de Kerangal nous entraîne dans l’apprentissage d’un métier, avec la précision d’une femme expérimentée, maîtrisant un vocabulaire technique que nous découvrons, à l’instar des personnages, au fil des pages. C’est une histoire de métier, d’art, d’artiste, d’amitié et peut-être d’amour, aussi.

Je ne saurais dire si j’ai aimé. Je crois que je ne suis pas assez entrée au cœur de l’histoire. J’ai retrouvé avec plaisir le style de Maylis de Kerangal, des phrases construites au présent, entrecoupées de virgules, de pauses successives. Mais je n’ai pas été entraînée, la magie n’a pas opéré et je préfère en rester sur Réparer les vivants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s