Le Petit Prince de Harlem – Mikael Thévenot

Editions Didier jeunesse-22/08/2018-160 pages

Résumé du roman

Dans les années 1920, Sonny, quatorze ans, vit à Harlem avec sa mère, Eunice, qui travaille dur du matin au soir pour subvenir à ses besoins. Son oncle Joseph se lance dans un petit trafic: la vente de billets de loterie à la sauvette. Parce que sa mère est malade, il décide d’arrêter l’école et de travailler. Dans le même temps, grâce à son voisin Charlie, il découvre le saxophone et le jazz. Ce sera une révélation pour lui. Il deviendra quelqu’un, c’est-à-dire le Petit Prince de Harlem, en jouant dans les clubs de la ville.

Des années plus tard, en 2018, c’est un vieillard qui raconte son histoire: celle d’un adolescent qui a connu ségrégation et racisme sans même le savoir, dans le ghetto de Harlem, sans connaître grand-chose de l’extérieur. Grâce à la musique, une porte vers la liberté s’est ouverte.

Mon avis sur le roman

L’auteur signe là un très beau roman. Les adolescents ne pourront qu’être très vite plongés dans l’histoire de Sonny: il aime l’école mais autour de lui, combien d’enfants ne peuvent y accéder tous les jours, faute de place, et prennent du retard pour apprendre à lire, écrire, compter? L’éducation fait défaut à Harlem et ce n’est pas là le seul travers du quartier. La violence y est présente avec les trafics en tout genre (incarné d’abord à ses yeux d’adolescent par Sam, celui qui fournit les tickets de loterie), la ségrégation et le racisme aussi (le père de Sonny en a durement fait les frais, perdant la vie parce qu’il était Noir).

Avec des mots simples, Mikael Thévenot va à l’essentiel en racontant le parcours d’un jeune garçon qui se découvre une passion pour la musique. Cette passion le sauvera, lui à la limite de l’illégalité, qui découvre tout à coup à quel point la frontière entre Blancs et Noirs est infranchissable.

Ce n’est pas le jeune garçon qui comprend tout cela, c’est le vieillard du XXI ème siècle se remémorant sa jeunesse, celui qui a vécu qui peut analyser tous les détails de sa vie. La plongée dans le passé n’est utile que pour montrer au jeune policier qu’il croise qu’il doit aussi aller au bout de sa passion. Cette mise en perspective est équilibrée: elle laisse le lecteur s’interroger en suivant le parcours de Sonny, elle le laisse se demander ce qu’il ferait en étant à sa place.

J’ai beaucoup aimé ce roman initiatique qui décrit Harlem et son ambiance nocturne festive, une ambiance où la musique déchaîne les foules et les gangs. Le roman décrit superbement cette période historique des années 20, marquée par la prohibition, les clubs, l’argent facile et aussi la ségrégation, la vie quotidienne difficile pour qui n’est pas Blanc, l’injustice aussi, souvent. Entre l’argent facile et la pauvreté des rues, comment peut donc se forger l’itinéraire du Petit Prince de Harlem? A toi, jeune lecteur, de te mettre à la lecture pour le savoir!

Le roman Le Petit Prince de Harlem, paru en août 2018, fait partie de la Sélection du Prix des Incorruptibles dans la catégorie 5ème-4ème.

2 réflexions sur « Le Petit Prince de Harlem – Mikael Thévenot »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s