Noire : la vie méconnue de Claudette Colvin (Emilie Plateau)

Editions Dargaud – 18/01/2019-136 pages

Contrairement à ce que l’histoire retient, Rosa Parks n’a pas été la première femme Noire à refuser de céder sa place à un blanc, en pleine période de ségrégation, dans les Etats-Unis des années 1950…9 mois auparavant, le 2 mars 1955, Claudette Colvin, une adolescente de 15 ans qui prenait le bus pour revenir de l’école et rentrer chez elle, dans un quartier pauvre de Montgomery, en Alabama, refusa de se plier aux règles ségrégationnistes. Lorsqu’une personne blanche n’a pas de place dans l’espace qui lui est réservé, à l’avant du bus, les personnes noires doivent se lever pour qu’elle puisse s’asseoir.

Tania de Montaigne a consacré un ouvrage à Claudette Colvin en 2015, dénonçant également le racisme contemporain auquel sont confrontés les noirs de nos jours. Emilie Plateau, dessinatrice et scénariste, a choisi aussi de raconter l’histoire de Claudette Colvin dans une superbe bande dessinée parue en janvier 2019.

Emilie Plateau ne raconte pas seulement le refus de Claudette Colvin. Elle explique en quoi son geste est courageux. Claudette Colvin est arrêtée et jugée, elle plaidera non-coupable et attaquera la ville en justice. La BD est en deux parties: la première consacrée à son histoire, la seconde consacrée à Rosa Parks. Au milieu des deux sont abordés et expliqués le boycott des bus, acte de rébellion de la communauté noire, le rôle de la NAACP, du WCC, les lois Jim Crow, le rôle de Martin Luther King, alors jeune pasteur…

Emilie Plateau utilise dès les premières pages les couleurs noires, blanches, ocres, marrons…Nous sommes happé(e)s dans l’histoire: « imaginez que vous êtes noire », embarqué(e)s dans l’Alabama des années 1950…La sobriété du texte qui ne s’éloigne guère du roman mais qui est souvent hors-case renforce l’impression de devoir raconter. Raconter cette héroine oubliée de tous, raconter cette page de l’histoire méconnue. Les décors minimalistes ajoutent à la condition pauvre des personnes noires, à la toute-puissance des personnes blanches, au peu d’égard envers cette adolescente…

Le fait que l’ouvrage va à l’essentiel et la simplicité du dessin font que cette bande dessinée est adaptée à un public adolescent (et à un public adulte aussi, bien sûr!). A la fin de l’ouvrage, des explications supplémentaires sur le rôle des protagonistes impliquées ‘Rosa Parks, Nixon, Martin Luther King) et sur les diverses abréviations (WCC, NAACP…) permettent de comprendre davantage le contexte historique.

A lire!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s