Nous sommes l’étincelle – Vincent Villeminot

Editions Pocket Jeunesse – 04/04/2019

Résumé du roman

2061. Trois enfants, Dan, Montana et Judith, frère et soeurs s’amusent dans la forêt en pêchant, chassant ou encore en grimpant aux arbres. Ils apprennent beaucoup au contact de la nature, ils explorent les alentours. Soudain, ils sont enlevés par des braconniers. Leurs parents partent à leur recherche.

Et si tout était lié au début de l’aventure? Des années auparavant, en 2025, des jeunes de 20 ans, Antigone, Xavier puis Paul et Jay ont décidé de se rebeller et de vivre en autonomie, dans la forêt. Leurs valeurs: l’amitié, l’amour et la liberté. Ils rêvent d’une société alternative sans leader, sans argent, sans conflit générationnel. Des années plus tard, seuls les survivants restent. Que s’est-il donc passé depuis la révolte, pour en arriver à l’enlèvement des enfants?

Avis en cours de lecture

Je n’en suis qu’à la page 100 (sur 512). Je peux d’ores et déjà vous dévoiler une faiblesse majeure du roman. Les récits se mêlent: trois époques différentes (2025, 2040 et 2061), plusieurs personnes, trois générations. On a à peine le temps de découvrir les caractéristiques physiques et morales d’un personnage et pouf, zoom sur un autre et une autre période. Les chapitres sont assez courts. Le début du roman ne permet donc pas de nous lancer dans l’intrigue facilement, on a un peu de mal à s’accrocher.

Mon avis après lecture complète du roman

Les sujets du roman sont intéressants en ce qu’ils nous permettent de réfléchir à l’avenir que nous souhaitons laisser à nos enfants et aux générations futures, notamment au point de vue écologique. La description d’un monde utopique est bien pensée: pour commencer un livre à la base de l’utopie puis des lois qui régissent la société et enfin, l’espoir d’une génération qui se veut optimiste malgré tout. Les modes de vie, les transports et la notion même de famille s’en trouveront bouleversés, à jamais. L’histoire de 2061 nous prouve d’ailleurs que la famille et les valeurs familiales sont au coeur de cette société. Un beau roman d’anticipation, donc.

Mais les allées et retours entre les personnages, entre passé et présent, m’ont véritablement empêchée de trouver la lecture agréable. Je reconnais les qualités d’écriture de Vincent Villeminot, j’ai d’ailleurs beaucoup aimé certains de ses romans, mais j’ai eu du mal à terminer ce roman-là.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s