Signé poète X – Elizabeth Acevedo

Editions Nathan – Titre original: Poet X (traduit de l’anglais par Clémentine Beauvais)-Août 2019-384 pages

Résumé du livre

Xiomara est une jeune New-Yorkaise de Harlem, elle a 15 ans et a un corps qui attire les regards (hanches chaloupées et bonnet D). Elle a aussi un frère jumeau, Xavier, qu’elle appelle Jumeau et une meilleure amie, Caridad, qui tente de la canaliser. Les parents de Xiomara viennent de République Dominicaine et sa mère donne à ses enfants une éducation stricte, faite d’interdits et de devoirs pour sa fille: interdit de parler aux garçons, obligation d’aller à l’église, interdit de sortir avec un garçon, obligation de bien travailler…

Xiomara écrit ses humeurs, ses révoltes et ses ardeurs dans un carnet, sous forme de poèmes. Un jour, au lycée, elle apprend l’ouverture d’un club de poésie. Cela se passe en même temps que les cours pour la confirmation à l’église. Elle lutte tout d’abord contre elle-même pour ne pas y aller et puis, elle franchit le pas…Va t-elle parvenir à trouver sa voie?

Mon avis sur le livre

En lisant les premières pages, j’ai d’abord été déconcertée par la forme du roman, me demandant si j’allais poursuivre ma lecture. Signé poète X est en effet écrit comme un poème en vers libre, jetés ça et là sur les pages. Puis j’ai été happée par l’histoire de Xiomara, cette adolescente prise par le feu sacré de l’écriture…J’ai par ailleurs appris beaucoup sur le slam, la valeur de la déclamation et cette façon d’exprimer sa vision du monde et ses sentiments bruts.

Dans ses poèmes, Xiomara raconte sa vie, sa vision des choses: harcèlement des garçons envers les filles, misogynie, servitude des femmes, dévouées à leur mari, leur maison et à l’église…Peu de place à l’imagination, à l’imaginaire, dans un tel monde…Heureusement pour elle, il y a son amie, Caridad, qui semble être « la voix de la raison ». Et Aman, un garçon différent des autres qui lui fera connaître douceur et amour…Xiomara est LE personnage de ce roman et l’auteure en fait un portrait plein d’humanité, une jeune fille qui reçoit en pleine figure les affres de l’adolescence et qui lutte de toutes ses forces pour se battre pour ses convictions…

Ce que l’on peut retenir dans ce roman, c’est la puissance d’écriture qui émerge. Ce n’est pas seulement l’histoire d’une adolescente en révolte, c’est aussi la mise en oeuvre de cette révolte, c’est l’apaisement par l’écriture. Ce roman est poétique, très poétique et je ne résiste donc pas à l’envie de vous faire partager un passage…

« Mon frère est né comme naît la brise:

frêle, se frayant un chemin parmi les feuilles.

moi, je suis née bourrasque, et j’arrache à la terre

quiconque tente de faire du mal à mon frère. »

Pour conclure, je dirais que ce roman est à lire parce que la beauté des mots est saisissante et parce qu’il s’agit d’une histoire remplie de sentiments qui font palpiter le coeur. J’ignore si les adolescents « accrocheront » mais à vous, adultes, je vous le conseille sans hésiter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s