L’amant de Patagonie – Isabelle Autissier

Editions Grasset – Publication: 02/05/2012 – Pages: 304

Résumé de l’histoire

Emily est née en Écosse. Orpheline de mère dès sa naissance, elle grandit à Doherty avec son frère et son père qui meurt à ses 11 ans. Elle est recueillie par un pasteur, le révérend MacKay.

En 1880, âgée de 16 ans, elle est envoyée en Patagonie pour aider la femme du pasteur Bentley qui venait d’avoir son cinquième enfant. Des missions d’évangélisation sont développées auprès des populations indigènes.

Emily découvrira la beauté de ces terres sauvages et cherchera à comprendre le mode de vie des populations autochtones comme les Yamanas, peuple indien qui lutte pour la préservation de ses traditions et ses libertés. Avec le fils du révérend, Joachim, Emily cherchera à les comprendre, à apprendre leur langue, à donner des cours aux enfants.

Elle comprendra un jour qu’elle est amoureuse d’Aneki et face à la désapprobation du révérend qui juge cette relation contre-nature, elle s’enfuira avec lui. Elle vivra dès lors au contact de la nature et en apprendra les bienfaits ainsi que les croyances des peuples indiens.

Quelque temps plus tard, Aneki ayant été tué, Emily reviendra parmi les colons européens. Son fils, celui d’Aneki aussi, grandira en Patagonie avant d’apprendre un jour ses origines, souhaitant ensuite vivre comme ses ancêtres…

Mon avis de lecture

Isabelle Autissier a une connaissance de nombreux territoires de par son expérience de navigatrice. Elle a aussi une formidable plume pour décrire les beautés du monde. Elle ne se contente pas de narrer une histoire d’amour, elle nous emmène à travers le personnage d’Emily à la découverte du Nouveau Monde à la fin du 19ème siècle. Un monde pas tendre où les colons auront une vie loin d’être idyllique, affrontant la rudesse du climat et la violence des peuples autochtones. Un monde terrible pour les populations indigènes réduites au fil des ans à adopter le mode de vie des Européens, luttant contre les maladies, les meurtre, la disparition de leurs coutumes…Les tribus entre elles feront preuve de violence.La soumission aux coutumes occidentales marquera la fin de cette civilisation.

Isabelle Autissier décrit superbement la nature argentine et la connexion possible entre les êtres et la nature. Elle brosse ainsi un très beau portrait de femme qui se retrouvera déchirée entre deux cultures. Deux cultures qui ne parviendront somme toute jamais à communiquer ensemble et à avancer ensemble.

Un superbe hymne à la nature sauvage, préservée de toute trace humaine, une belle découverte d’un peuple aujourd’hui disparu: l’Amant de Patagonie constitue une lecture puissante, forte, à ne pas rater!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s