La grande escapade -Jean-Philippe Blondel

Editions Buchet-Chastel – 15/08/2019-164 pages

Résumé de l’histoire

1975. Dans un groupe scolaire de province se côtoient des instituteurs, institutrices qui vivent là dans des logements de fonction avec conjoints et enfants. Les effets de Mai 68 commencent à se faire sentir: les femmes mariées et travailleuses restent soumises à leurs obligations familiales. Les enfants des cinq familles se regroupent entre eux pour jouer, habitués à entendre les bruits des uns et des autres, à avoir le père ou la mère des copains comme instit’. Comment tout ce microcosme va t-il réagir face aux changements qui arrivent progressivement, comme la nomination d’un instituteur adepte des méthodes pédagogiques modernes? Ou comment va t-il affronter l’émancipation et le désir d’autonomie de certaines femmes?

Mon avis de lecture

Jean-Philippe Blondel nous offre par ce roman une belle page sociétale des années 1970, entre attachement aux traditions et désir de renouveau.

Il est intéressant que soient exprimés les points de vue de trois femmes quadragénaires ou presque: l’une, Janick, est secrétaire mais rêve d’être styliste, tout en osant d’abord pas trop chambouler les habitudes familiales et son rôle de mère et d’épouse. L’autre, Michèle Goubert, assujettie à un mari qui tient à ce qu’elle s’occupe du foyer en plus de son travail d’institutrice. Elle hésitera à vivre une vie extra-conjugale, fascinée par cet homme marié adepte des pédagogies modernes qui fait battre son coeur. Et la dernière, Geneviève Coudrier, décrite comme commère qui sera surprise de se découvrir capable d’une aventure extra-conjugale, elle qui faisait un passe-temps des racontars glanés ça et là.

Les enfants sont également des personnages intéressants, notamment Philippe, le fils de Michèle, qui parvient à faire fi des commentaires entendus et à se révéler scolairement et socialement grâce aux nouvelles méthodes de son instituteur.

Je n’ai néanmoins pas été captivée par l’histoire, le thème de la grande escapade arrive assez tard dans le roman et j’ai trouvé quelques longueurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s