Transports amoureux – Nouvelles ferroviaires

Gallimard – 29/01/2015- 144 pages

Présentation de l’éditeur

Lors d’un voyage en train, une rencontre s’esquisse souvent – frôlement d’épaules, furtif échange de regards – sans avoir vraiment lieu. Mais pourquoi renoncer? Sensibles ou érotiques, aventures d’une nuit ou de toute une vie, ces rencontres ferroviaires vous transporteront : l’amour, imprévu, vous attend – peut-être – sur le siège en face.

De Guy de Maupassant à Emmanuel Carrère, six nouvelles pour célébrer le dialogue amoureux et prendre le train du désir.

Mon avis de lecture

Ces nouvelles, écrites par des auteurs (re)connus, sont de qualité.Si vous devez prendre le train prochainement, vous y penserez certainement, rêvant même d’être un des héros…

Celui de Jean-Christophe Rufin est mon préféré. Sa qualité première: le sens de l’observation. Sa rencontre avec Rokaya et le temps passé à discuter nous laisse entrevoir la chute, assez originale tout de même…

Serge Joncour, lui, choisit de nous entraîner dans un monde de possibles: et si cette rencontre débouchait sur…? se demande le narrateur.

Le côté noir de la nouvelle Bonheur d’aiguillage de Jean-Marie Laclavetine m’a bien plu, j’ai trouvé que cette nouvelle nous entraînait dans une ambiance étrange, incongrue, celle qu’on imagine que dans nos mauvais rêves…

En résumé, je vous invite sans tarder à découvrir l’univers ferroviaire de ces nouvelles!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s