Roméo et Juliette – William Shakespeare (Le Mois Anglais)

Thème du jour : Avant 1837

Je l’ai lu plusieurs fois déjà, j’ai lu aussi une adaptation jeunesse en V.O et j’ai vu des adaptations en films (en français parce que je ne parviens pas à regarder un film en V.O)…Je me suis posée la question : dois-je présenter Roméo et Juliette? Y a-t-il des lecteurs et lectrices qui ne connaissent pas Roméo et Juliette? La réponse étant certainement oui, il me faut donc en parler. Le Mois Anglais est tout à fait propice.

Vous visualisez tous les Montaigu et les Capulet, les deux familles ennemies? Roméo Montaigu et Juliette Capulet vont s’aimer, malgré la haine entre leurs familles. C’est plié en 5 actes. Mais comme c’est une tragédie (publiée en 1597), si jamais vous voulez convaincre des adolescents de lire, il faut ajouter des détails.

Acte II, scène du balcon: les deux tourtereaux se déclarent leur flamme.

JULIETTE.—O Roméo! Roméo!—Pourquoi es-tu Roméo?—Renie ton père et rejette ton nom; ou, si tu ne le veux pas, jure seulement de m’aimer, et je cesse d’être une Capulet.

(Ils se marient ensuite en secret mais ne vivent pas heureux car…)

Acte III. Roméo tue le cousin de Juliette. Il est condamné à l’exil.

Acte IV. Juliette va être mariée par ses parents (oui, deux fois mais ses parents ne sont pas au courant pour son mariage avec Roméo). Elle simule sa mort. Roméo doit venir la chercher mais tout ne se passe pas comme prévu…

Acte V. Roméo va sur la tombe de Juliette et se donne la mort en avalant du poison. En apprenant cela, Juliette, qui s’est réveillée, met fin à ses jours avec un poignard…

Et cela se termine par…Lisez, vous verrez!

Je vous donne d’autres raisons de lire:

  • C’est du théâtre, cela se joue, cela se vit. On fait attention aux tirades, aux apartés, aux grandes déclamations.
  • C’est une pièce qui aborde plusieurs thèmes: l’amour à l’adolescence, la rivalité des familles, la passion amoureuse, le coup de foudre, la mort, l’amour éternel au-delà de la mort. Classique, pensez-vous. Eh bien, pas tant que cela: Roméo et Juliette vont s’affranchir des contraintes familiales et sociétales pour laisser libre cours à leur amour, ils osent avouer qu’ils s’aiment malgré tout, malgré leur jeune âge.
  • C’est une tragédie: des événements malheureux vont conduire nos deux héros à la mort. Et on regrettera toujours le malentendu qui a fait qu’ils n’ont pu être réunis (peste soit de la peste!).
  • Pour la beauté de la langue (ok, cela doit être encore mieux in English). William Shakespeare est un sacré auteur de pièces de théâtre. Il puise son inspiration dans la tragédie antique, d’Ovide à Aristote. Il fait jaillir la poésie, alternant vers et prose et utilise le sonnet, utilisé pour faire s’exprimer le sentiment amoureux.
  • Pour les soubresauts de l’intrigue: un acte d’exposition qui suscite l’intérêt (des familles ennemies, une promesse de mariage, un bal, un coup de foudre) puis le noeud de l’intrigue (l’amour déclaré, la scène du balcon, le mariage secret) et ensuite le coup de théâtre (l’exil, le mariage forcé, la séparation des amants) pour en arriver à la mise en scène de la mort et au dénouement malheureux.

Il peut y avoir d’autres raisons de lire la pièce qui reste une de mes préférées parmi les pièces shakespeariennes. A vous de trouver les vôtres! Bonne lecture!

Je valide ma première participation au challenge intitulé Le Mois Anglais, organisé par Lou, Titine et Cryssilda.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s