Bilan de lecture (Juillet 2020)

J’avais abandonné mes bilans de lecture mais juillet ayant été un mois actif, je m’y remets volontiers…

Nombre de livres lus: 21 livres lus: 6 bandes dessinées et 15 romans dont 1 roman de littérature jeunesse.

Livre préféré du mois: La vie mensongère des adultes d’Elena Ferrante

J’ai été ravie de retrouver Elena Ferrante , la ville de Naples telle qu’elle la décrit si bien dans ses romans et aussi de la découverte de ses personnages féminins, toujours en proie à des interrogations quant au milieu social d’où ils viennent!

Déception du mois: Klaw de Antoine Ozanam et Joel Jurion)

J’ai apprécié globalement ce que j’ai lu ce mois-ci, aussi la déception du mois est plutôt un choix par défaut.

Bilan de lecture (Février 2020)

Je ne suis pas très satisfaite de mon rythme de lecture de ces derniers temps: je n’ai lu qu’un livre cette semaine. En revanche, je me rends compte que je suis encore remplie de mes lectures du début du mois.

J’ai donc lu 21 romans, 2 romans graphiques et un livre documentaire de développement personnel.

Livre préféré du mois: Là où chantent les écrevisses de Délia Owens. C’est la lecture qui m’a le plus dépaysée, je me serai crue dans les marais nord-américains, en Caroline du Nord.

Déception du mois: Nous étions nés pour être heureux de Lionel Duroy. Pour le côté trop:  » je vais manger le dimanche dans ma famille et je lave mon linge sale en famille », un côté familier qui ne m’a pas charmé.

Bilan de lecture (Janvier 2020)

Comme je pouvais m’y attendre, le bilan n’est pas terrible. Trop submergée par divers problèmes, je n’ai pas eu l’esprit suffisamment léger pour lire et pas non plus les conditions (surtout du silence).

J’ai donc lu divers genres: romans, BD et mangas.

Nombre de livres lus: 14. 4 mangas, 2BD et 8 romans dont un roman pour le « Reading classics challenge »

Livre préféré du mois: La perle et la coquille de Nadia Hashimi. Pour la dénonciation des violences entre les femmes afghanes, la description détaillée d’une société marquée par le poids des coutumes. Et aussi la lueur d’espoir pour les femmes.

Déception: La grand-mère de Jade de Frédérique Deghelt. Non pas pour sa qualité littéraire mais parce qu’il est le livre qui a le moins retenu mon attention ce mois-ci.

Bilan de lecture (Décembre 2019)

Ce bilan sera court, mes lectures ayant elles-mêmes étaient peu nombreuses. Pour en savoir plus sur les romans, je vous invite à lire mes autres billets.

Type et nombre de livres lus: 17 livres, 15 romans et 2 BD

Coup de coeur pour le roman « Dix-sept ans » d’Eric Fottorino.

Déception pour le roman « J’ai dû rêver trop fort » de Michel Bussi.

Bilan de lecture (Novembre 2019)

Alors que je m’apprête à poster un billet avec mes trouvailles issues de la médiathèque, je m’aperçois que je n’ai pas fait mon bilan de lecture pour le mois de novembre. Le voici!

Type de livres lus: des romans, toujours des romans, quelques romans graphiques aussi. J’ai surtout lu de la littérature jeunesse, les sélections des prix littéraires pour des adolescents. J’ai aussi lu quelques livres sous format numérique, les livres que je souhaitais lire à la médiathèque étant empruntés (j’ai déjà dit, n’est-ce-pas, que j’empruntais des romans à la médiathèque? J’avoue que j’ai un petit budget pour les livres et les fêtes de fin d’années arrivant, la médiathèque est ma seule source livresque).

Nombre de livres lus: 23 livres ,21 romans dont 11 romans pour la jeunesse et 2 albums/romans graphiques

Livre préféré du mois

Il y en a plusieurs mais je dirais que « Nous rêvions de liberté » est un de ces romans qui marque durablement. Pour les virées en moto et l’amour de ces jeunes pour toutes ces bécanes, pour ce petit air d’Amérique, pour ces jeunes marginaux qui se donnent tout de mêmes des codes d’honneur. Pour ce pauvre type un peu plus intelligent que les autres justement qui a cru si fort en l’amitié…au point de se retrouver seul en prison. Bref, une histoire qui m’a fait vibrée!

Déception du mois

En littérature de jeunesse, le roman « Ma gorille et moi » est une déception. Des adolescents de 12 ans ne le plébiscitent eux-mêmes pas, lui trouvant un côté trop « donneur de leçon ».

Bilan de lecture (Septembre/0ctobre 2019)

Voici le deuxième bilan de lecture depuis l’ouverture de ce blog.

L’heure de la rentrée ayant sonnée en septembre, j’ai été pas mal occupée professionnellement en septembre et n’ai pas lu autant que je l’aurais voulu. J’ai de plus du mal à lire dans les transports, le matin et le soir: trop de monde, trop peu d’espace…je n’aime pas faire de l’action de lire une action publique, j’aime lire dans la tranquillité de mon logement (au lit, par exemple). Puis, pour être honnête, j’ai été une très grosse lectrice (un roman par jour en période de vacances) et la vie d’adulte (boulot, enfant, diverses occupations) fait que je lis moins…

Nombre de livres lus: 16 livres, des romans

Livre préféré du mois

J’ai relu les billets écrits durant ce mois et hésité. Je crois bien que mon coup de coeur revient tout de même à Le plus fou des deux de Sophie Bassignac. Pour la marionnette. Parce que c’est sublime de trouver un moyen de s’exprimer à travers un objet. Je rajoute aussi Murène de Valentine Goby parce que ce livre nous apprend que le dépassement de soi peut surgir dans n’importe quelle circonstance, même malgré soi.

Déception du mois

Je crois que le livre qui m’a le plus décue est Une joie féroce de Sorj Chalandon. Il est bien écrit mais l’histoire ne m’a pas convaincue, j’ai trouvé que de nombreux détails étaient tirés par les cheveux (la princesse d’Arabie, l’escroc géorgienne…)

Lectures à venir

J’ai commencé mon chemin dans la blogosphère et découvert d’autres blogueurs et d’autres livres à lire. En voici quelques-uns: un autre livre de Cécile Coulon, Récit d’un otage de Guy Delisle, Cigale de Shaun Tan ou encore les Etoiles de l’histoire: Chaplin (je publie peu de billets sur les albums et bandes dessinées mais j’en lis aussi). J’ai quelques réservations en cours à la médiathèque et en ce moment, je lis surtout des livres numériques donc la lecture des ouvrages cités ne sera pas pour tout de suite par contre.

Précision: afin de respecter les droits d’auteur, merci de ne pas prendre la photo sans autorisation (je l’ai prise moi-même).

Bilan de lecture (Juillet/Août 2019)

L’été s’en va progressivement, au fur et à mesure que la rentrée s’annonce. Les enfants ont repris le chemin de l’école, les adolescents celui du collège et du lycée, leurs enseignants aussi. Septembre est là et j’ai soudainement moins le temps de lire, après un été haut en couleurs et riche en pages dévorées.

Certains auteurs ont accompagné particulièrement mon été, notamment David Foenkinos et Valentine Goby, comme deux compagnons de chaise longue. J’ai repensé à Monica Sabolo et à ma lecture de Summer quelques mois auparavant. Je ne vous ai pas encore dit que souvent, mes lectures étaient associés à des moments: je me revois ensuite lire tel livre à tel endroit et parfois, je retiens aussi les passages…

Coup de cœur

Pour effectuer un bilan, je dirais que l’ouvrage « Coup de cœur » qui fait réfléchir a été Fugitive parce que reine de Violaine Husman (voir le bilet https://wordpress.com/block-editor/post/lireetpourquoipas.home.blog/185). Parce qu’il m’a vraiment remué les tripes.

Avis mitigé

Le roman que j’ai le moins aimé est La fissure de Jean-Paul Didierlaurent (voir le billet https://wordpress.com/block-editor/post/lireetpourquoipas.home.blog/159). Je crois que je n’ai pas accroché à l’interaction « nain et propriétaire du nain ».

Nombre de livres lus

Durant l’été, j’ai lu 14 romans